C’est la vie Lyrics - 4Keus feat. Alonzo — Covers de Chansons

PAROLES

[Intro : Tiakola]
En bas du bloc, c’est la survie
En bas du bloc, c’est la survie
En bas du bloc, c’est la survie
Tout le [paquet ?], on fait vivre
En bas du bloc, c’est la survie
Besoin d’tiser, faut qu’j’oublie
En bas du bloc, c’est la survie

[Couplet 1 : Tiakola]
Enfin sorti de la hess (enfin sorti de la hess)
J’vis pas ma vie, j’vis qu’un rêve (en bas du bloc, c’est la survie)
Beaucoup d’années qui nous séparent
J’suis ton exemple, j’suis ta référence
Léwé, j’écoute Polnareff
Solo, j’vais finir la ‘teille de Poliakov (de Poliakov)
Beaucoup d’efforts pour avoir lе quatre anneaux (quatre annеaux)
Bang, bang, ils ont refait ta caisse

[Pont : ?]
On a sorti les armes pour leur faire la guerre
La moitié du quartier a bé-tom pour des sales histoires
Et les p’tits microbes ont grandi, ils veulent reprendre le terrain
Chez nous, on vit pas, on survit, ici, c’est demain, c’est loin

[Refrain : Alonzo & Tiakola]
C’est la vie, c’est la street, c’est la vie, c’est la street
Par ici, y a des idées sombres (ra-ta-ta-ta)
On fait du biff sous la pluie, dans la ville, toute la nuit
Par ici, y a des idées sombres (mamé)
Ça joue les cailles-ra, ça joue les bandits (ça joue les bandits, ça joue les bandits)
Même si c’est tendu, on sourit quand même dans la zone (dans la zone)
Ça joue les cailles-ra, ça joue les bandits (ça joue les bandits)
Ici, on sait qui a grandi dans la zone

[Couplet 2 : Alonzo]
On va tous rejoindre le ciel un jour comme Kobe
Avant, on va les faire danser comme Koffi, hun
Interpellation sur la cibi
Ces fils de pute ont remonté le Audi, hun
Marseille, reconnue pour la cala
Trafic de stupéfiants, je trouve ça dommage, hun
Un regarde de travers rend mala
Et c’est ta mère qui payera les dommages
C’est la vie, j’suis en Puma dans le bloc
J’prends des photos dans le bloc
C’est la vie, j’suis en Puma dans le bloc
J’prends des photos dans le bloc
En billets rouges, en billets verts, c’est comme ça qu’on se rémunère
J’ai pas d’amis, j’ai que des frères, 2054, j’accélère
On veut tous être millionnaires, mamé

[Couplet 3 : HK]
Il y a quelques années, c’était pas très facile, j’ai dû serrer les dents (je souris)
Elle attache ses cheveux, et c’est beaucoup plus drôle quand la lumière s’éteint (quand la lumière s’éteint)
5 heures du matin, sa mère s’en va bosser et lui, il met ses gants (lui, il met ses gants)
J’ai juste dit que j’voulais pas d’amour donc pourquoi tu t’mets dans cet état ?
J’suis sincère depuis le départ, j’suis en bas, je tire deux-trois barres
Ensuite, j’fais des [?], que je brasse, elles veulent tous arracher mon bras
Et si je m’en sors, j’pourrais dire merci à la famille d’m’avoir sorti du chemin [?]
Et mon gars, attache bien tes godasses car si vous courez, j’tire dans le tas, HK

[Refrain : Alonzo & Tiakola]
C’est la vie, c’est la street, c’est la vie, c’est la street
Par ici, y a des idées sombres (ra-ta-ta-ta)
On fait du biff sous la pluie, dans la ville, toute la nuit
Par ici, y a des idées sombres (mamé)
Ça joue les cailles-ra, ça joue les bandits (ça joue les bandits, ça joue les bandits)
Même si c’est tendu, on sourit quand même dans la zone (dans la zone)
Ça joue les cailles-ra, ça joue les bandits (ça joue les bandits)
Ici, on sait qui a grandi dans la zone

[Couplet 4 : ?]
Toute notre vie, on a survit grâce aux crimes donc dis-moi faut qu’j’ai peur de quoi
Et c’est normal, si tu fais plus d’100K, que ça descend chez toi
[Minima ?], dis-leur qu’on savait déjà que les gens d’là-bas, nous aimés pas
Et d’ailleurs, combien des mecs de chez moi m’ont déjà placé une grosse karna ?
Dans l’quartier, pour l’instant, c’est cool, ça vie, ça vole, ça bicrave sur le parvi
Et chez nous, ça joue à pas vu, pas pris, sa mère, ça caillasse tous les vils-ci
[?] que peut-être demain, sa mère, ils vont sortir en condi’
[?] maudit, [?] la bibi n’est qu’une question de survie

[Outro : ?]
On a sorti les armes pour leur faire la guerre
La moitié du quartier a bé-tom pour des sales histoires
Et les p’tits microbes ont grandi, ils veulent reprendre le terrain
Chez nous, on vit pas, on survit, ici, c’est demain, c’est loin
On a sorti les armes pour leur faire la guerre
La moitié du quartier a bé-tom pour des sales histoires
Et les p’tits microbes ont grandi, ils veulent reprendre le terrain
Chez nous, on vit pas, on survit, ici, c’est demain, c’est loin

PARTAGER

PUBLICITE