Circuit Lyrics - LuXe feat. Raptor X — Covers de Chansons

PAROLES

[Couplet 1 : LuXe]
Violence et haine dans la poche de ma sacoche
J’suis comme une grenade qui explose en Eden
Cousin la vie n’est pas rose quand j’dégaine, j’fais les choses dans les règles
J’ai connu, les hauts et les bas (les hauts et les bas)
Les hoes et les bats, les roses et les (bang)
J’sais même pas comment tu peux oser débattre, hein ?
Risque tout sur un coup d’tête
Lâche tes idées toutes faites, t’as vu la grille des prix
Augmente la fourchette, quand fallait payer, sur ton front, j’ai vu des gouttelettes
Mo’fucka, parle-moi d’monnaie, rafale de styles que le Val d’Oise promet
Un million, deux millions, trois millions, quatre
On veut mettre bien la mif, on veut des millions cash
Sales bouffons, vous attirez la police quand vous faites les excités
J’ai besoin des nécessités, j’avais du stress post traumatique et j’avais besoin d’bif, j’appelle ç l’effet d’cité
Big blunt avec rhum, interieur de Benz red plum (red)
Gars, tu veux pas recevoir de couteau dans le rectum
Les choses que j’ai fait, tu t’s’rais fait tuer pour ça
C’est nous la rue et tout ça (c’est nous)
Donc ferme ta gueule igo je parle, on veut briller comme l’aluminium sur un kilo de came
Si t’es un hustler tu sais recommencer, quotidien très peu romancé
Ne parle pas de rue avec nous j’ai fini le jeu : trois fois tu penses juste à le commencer
Depuis petit, j’ai vécu mes passions, Zulu kings bronx gangsta élu des nations
Ghetto business énumération
Ma rage dans une bombe de peinture noire qui crache mes insultes à la police sur les murs des stations
Demande au Seigneur, il m’a vu
Je sais que même l’être humain n’est qu’une création
Ces fils de putes n’ont pas encore assez souffert donc je fais durer l’action
Augmentez nos rémunérations, wesh mon gars X, on dit quoi si ça pète ?
Il faut que tu gères une évasion
Cartes bleues, faux chèques, c’est que d’l’escroquerie, bientôt million, retraite OG
J’étudiais Farrakhan, tu regardais Secret Story
C’est du charbon, j’ai pas volé mon arme, mon instinct de fauve les bombarde
C’est les vrais que les mauvais condamnent
Qui peut sauver mon ame (qui ?)
Si tu fais l’fou, ça va chauffer tahr America
T’auras besoin d’une équipe paramédicale
Ça sera bien pire qu’une bombe, ces bâtards qu’ils succombent
Eux, ils sont payés et quand ils te niquent, tu tombes, c’est pour ça qu’on maudit la descendance de tous les flics du monde
Chacun sa drogue : télé crime ou barrette
Vivre au dessus des lois jusqu’à c’que tout s’arrête
Mon visage dans des billets comme Teddy Roosevelt
Je deviendrai riche et j’aiderai les OGz, des terres qui ne sècheront jamais nous seront promises
Juste pour le kif, on pourra tripler nos mises
On va te faire du sale puis t’appellera les keufs
Faut qu’j’enchaîne les business comme si j’étais Puff
Que je me relève dix fois si des chutes y en avait neuf, négro
Viens nous tester dans l’four, t’es cuit direct
Sois pas suicidaire, on est froids comme une pluie d’hiver
Même en style, ils peuvent pas nous voir, c’est comme une épingle face à un trou noir
Un tsunami contre un mouchoir, tu sais très bien qui a l’pouvoir, c’est :
Bras, jambe, jambe, bras, tête, gars j’vends dans ta fête
J’dis bonjour, je vends j’me casse et, j’mets l’argent dans ma veste
LuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuXe

[Pont : LuXe]
Donnez-moi le cash bande d’enfoirés, on amène le produit, on veut l’argent
C’est simple : action, réaction. Cause, effet
Shit

[Couplet 2 : Raptor X]
J’connais l’circuit, du ient-cli qui s’pique les veines, au grand qui organise la vente
On fait les religieux, tu crois qu’on s’est ramolli alors qu’en vrai on est bien pires qu’avant
À une époque, j’t’aurai volé, direct pour même pas dix plaquettes
Poto, j’suis plus un tit-pe, y aura ni extinct ni matraque téléscope, là tu vas disparaitre
Faut qu’j’rentabilise les larmes d’la daronne en cash
C’est la seule façon d’me rattraper
La flicaille, c’est Sacha j’me sens comme un Pokémon, ces bâtards rien qu’ils veulent m’attraper
J’peux t’avoir un r’montant si tu t’sens un peu patraque
Monter sur scène, aller quer-bra, j’ai pas l’trac
Parle moi d’prendre 20 plaques, bien sûr, j’suis chaud patate
Charbonne comme vendeur de marron chaud pakpak
Hier tu marchais droit, aujourd’hui t’es en couilles, dis-moi qu’est ce qui t’arrives ?
Si c’est à la fin du bal qu’on paye les musiciens, surtout n’oubliez pas l’guitariste
Vrai hustler sait faire ffaires-a, peut charbonner même dans des vieilles sapes
Produit liasse de illets-bi dans l’sac Eastpak, ghetto c’est étouffant là j’ai besoin d’espace
Envie de m’arracher à Tahiti, la taule me guette d’un air hautain
J’préfère Merco à Toyota, si y a un plan à six chiffres, faut m’tuyauter
C’est du sang que réclame la meute, violence aggravée tentative de meurtre
Igo, t’es large comme un paquebot, j’peux être l’iceberg sur qui tu t’heurtes
J’t’attends au tournant, reste attentif, pas à l’abri d’finir en soin intensifs
Parfois, j’pense à mettre le frein, puis m’dis qu’ce monde est trop vilain
Pour qu’on s’attendrisse, la vie d’rue est rue, tu vas rien m’apprendre
Parle bien avec ta bouche si tu veux pas t’la prendre
J’suis pas d’humeur c’t’aprem, si les frères croisent la réussite, qu’ils la prennent
À une époque, un empereur à règné, ils l’ont écrit dans les livres d’histoires
Mes-ar sous scellé interrogatoire, tu t’retrouves comme une mouche coincée dans la toile d’araignée
Toucher le SMIC, c’est grave khenez, c’qui fait qu’la street nous a parrainé
Combien d’brigades m’ont cuisiné comme la viande qu’tu laisses mariner ? J’me doutais pas c’qui allait m’arriver eh
J’peux être armé dans un commerce, comme m’retrouver produit dans les yeuks sur l’rrain-te
Poto, si j’prends tes patins, assure-moi pour l’mandat d’dépot après qu’ils auront plainté
J’connais d’jà la fin, qui s’ra là jusqu’au bout, bout, qui va vite merder
Accompagné d’un avocat qui plaide bien, solide en défense comme Kimpembe
X

PARTAGER

PUBLICITE