Δ. Dieu ne ment jamais Lyrics - Damso — Covers de Chansons

PAROLES

[Couplet 1]
Pour être honnête, j’sais pas faire autrement, ma haine n’a pas su cicatriser
La musique, j’l’aimais jusqu’à c’que j’sois dedans, contrats véreux veulent me faire signer
“Personne t’aimera comme moi” m’a dit Maman, si c’n’est le joint que j’vais rouler
Qui m’f’ra oublier méchanceté d’ce monde ? Le diable et son fessier bien roulé
Très loin des maisons de disques mais près de mon public avisé
Très loin des ventes et des chiffres mais près de la musicalité
Regarde au-d’ssus, il n’y a plus de nuages, la pluie ne risque pas de tomber
Regarde mon cœur, il n’a plus de grillage mais personne ne risque d’y entrer

[Refrain]
L’absence de lumière fait qu’j’suis dans le noir
On se dit frères parce qu’on fume quelques noix
La méchanceté des hommes m’attriste beaucoup
La voix des anges résonne moins qu’celle des vautours

[Couplet 2]
J’les porte dans mon cœur, ils me portent l’œil, j’ai tué le game et j’ai fait le deuil
Négro me dit qu’on est ensemble mais qu’en cas d’échec, j’s’rai tout seul
Sperme dans la bouche, elle aime le goût du risque, elle croit pas en moi mais veut être sur la liste
J’ai qu’un seul amour, c’est la chanson, solitaire, j’n’ai pas d’besoin d’attention
Je tire et je tue, tu meurs et c’est tout, t’avais qu’à fermer ta grande gueule
Je tire et je fume, j’m’en vais sur la Lune, loin des perquis’ à Argenteuil
Esprit torturé, douleur intestinale, j’ai avalé méchanceté de l’Homme
J’l’ai digéré, j’ai pris le bien du mal, j’me sens comme Adam juste avant la pomme

[Refrain]
L’absence de lumière fait qu’j’suis dans le noir
On se dit frères parce qu’on fume quelques noix
La méchanceté des hommes m’attriste beaucoup
La voix des anges résonne moins qu’celle des vautours

[Couplet 3]
À chaque fois qu’je sors sans prendre des sous, la vie me rappelle que je viens de loin
Pique dans le dos tel le sombre hérisson, trahison sponso’ par Louboutin
J’serre plus de meufs que de mains, le genre masculin, je m’en méfie
Trous écartés, genoux fléchis, biatch, j’connais d’jà fin du récit
Enfermé dans cellule, je désaoule, j’reprends conscience de mes soucis
Dans son vagin, je me défoule, à chaque “je t’aime”, je me détruis
Pour elle, j’suis tout autre chose que Damso, elle voit en moi c’que je n’vois plus
Métissé comme touche de piano, entre le vivre et le vécu
J’fais un malaise eucharistique, j’suis entre sucré et salé
Le diable se cache derrière l’artistique, pour milieu d’la musique, j’étais pas prêt

[Outro]
Dieu ne ment jamais
Nan, Dieu ne ment jamais
Dieu ne ment jamais, yeah
Damso
SantosVie, FuentesVie, tout est Vie

English Translation “Damso – Δ. Dieu ne ment jamais”

[Verse 1]
To be honest, I didn’t know how to do it another way
My hatred couldn’t cicatrize
The music, I liked it until I went in it
Shady people want me to sign contracts
“Nobody will love you like I do” my Mommy told me
If not the joint that I’ll be rolling
Who will make me forget about this world’s nastiness ?
The devil and her well-rounded ass
Very far from the record labels
But close to my wise public
Very far from the numbers and the copies sold
But close to the musicality
Look above, there is no cloud anymore
For sure the rain will not fall
Look at my heart, it doesn’t have fences anymore
But for sure no one will enter in it

[Chorus]
The absence of light makes me go deep in the dark
We call ourselves brothers ’cause we smoke some chunks
The nastiness of men makes me very sad
The angels’ voices echo way less that the vultures’

[Verse 2]
I have them in my heart, they wish me bad luck
I killed the rap game and I’ve done the mourning
Nigga tells me we’re together
But that in case of failure, I’ll be all alone
Sperm in the mouth, she likes the taste of risk
She doesn’t have faith in me but she wants to be on the list
I have only one love, it’s singing
Solitary, I don’t need to be cared of
I shoot and I kill, you die and that’s it
You just had to shut up your damn mouth
I pull and I smoke, I go up to the Moon
Far from Argenteuil’s search warrants
Tortured mind, deep gut pain
I swallowed Mankind’s nastiness
I digested it, I took the good off the bad
I feel like Adam just before the apple

[Chorus]
The absence of light makes me go deep in the dark
We call ourselves brothers ’cause we smoke some chunks
The nastiness of men makes me very sad
The angels’ voices echo way less that the vultures’

[Verse 3]
Every time I go out with no money
Life reminds me that I’ve come from very far
Spike in the back, like the dark hedgehog
Betrayal sponso’ by Louboutin
I shake more chicks than hands
The masculine gender, I’m careful with
Spreaded holes, flexing knees
Biatch already know the end of the story
Locked up in the cell, I sober up
I take by the awareness of my troubles
In her vagina, I’m letting myself go
With each “I love you”, I cope
For her, I’m everything else but Damso
She sees in me what I don’t see anymore
Crossbred like a piano’s keys
Between the living and the lived
I’m having a eucharistic stroke
I’m between sweet and salted
The devil’s hidden behind the arts
For about the music industry, I wasn’t ready

[Outro]
God never lies
No, God never lies
God never lies, yeah
Damso
SantosVie, FuentesVie, everything is Vie

PARTAGER

PUBLICITE