Neptune Lyrics - Matou feat. Kikesa — Covers de Chansons

PAROLES

[Intro]
Kikesa, nouveau hippie gang
Yeah

[Couplet 1]
Y a la peau des gars qui m’ont saoulé, dans ma peau : dégâts
J’fais l’grand écart, ça fait de gros dégâts
J’suis dans tous les coups, j’suis toujours cool et cané
J’connais pas tout mes fans, j’réponds dans tout les cas
J’suis bouillant comme l’eau des pâtes, bouillant comme au départ
Y a pas d’place sur ma tête pour le bonnet d’âne
Bientôt, tu pourras plus dire que tu connais pas
Tout c’que vous promettez va pas trop m’aider, au dessus du lot comme un OTT
J’ai trouvé la paix, j’ai une OCB mais mes potes à côté ont une grosse épée
J’bouge n’importe comment je suis possédé, possédé, possédé, possédé
J’voulais déjà cer-per au CP
J’entends Matou dire : “Frérot, c’est frais” (frérot, c’est frais)
J’fais du rap, j’fais du zouk, j’fais d’l’électro de quali’, toujours un œil dans le rétro, je navigue
Ma tête en gros dans le métro de Paris, à l’Olympia, j’fais une démo de magie
Allô Gamo ? J’ai besoin d’plus de reverb, on va pas attendre que les incultes se réveillent
Fais gaffe à toi, parfois, ça tue de rêver, j’me serre plus la ceinture, j’connais plus la réserve

[Pré-refrain]
Un dribble, j’suis devant, t’es dans le vent
J’arrive au sommet mais ça prend du temps
Souvent, j’me branle en m’levant
J’repense au temps où tout était différent

[Refrain]
J’suis sur Neptune, j’suis sur tes côtes
J’recompte mes thunes (j’recompte mes thunes)
J’ai des mecs sûrs sur le té-cô, faut qu’tu t’excuses
J’suis sur Neptune (j’suis sur Neptune)
Faut qu’tu t’excuses (faut qu’tu t’excuses)
Faut qu’tu test plus même si c’est dur
Pour m’endormir, j’compte mes blessures
J’suis sur Neptune, j’suis sur tes côtes
J’recompte mes thunes (j’recompte mes thunes)
J’ai des mecs sûrs sur le té-cô, faut qu’tu t’excuses
J’suis sur Neptune (j’suis sur Neptune)
Faut qu’tu t’excuses (faut qu’tu t’excuses)
Faut qu’tu test plus même si c’est dur
Pour m’endormir, j’compte mes blessures

[Couplet 2]
Yah, yah
J’emmerde les gens qui m’ont pas dis “merci”, je ne peux pas être en panne d’inertie
Y a plus grand chose qui me diverti, quand je bois solo, j’avoue, j’ai des vertiges
Je ne vois jamais le verre vide, j’ai rencontré des gens perfides
J’mets mes lunettes comme Jean-Pierre Koff, avec moi, le contact se perd vite
J’me sens bien uniquement à l’air libre, oui, j’vais tous les niquer
Puis, j’peux tout t’expliquer, tout en haut du mur comme Interville
J’rappe comme un débile, la dalle comme au début
Fibre artistique, j’ai un très haut débit
Frérot, j’écris comme un pélo très triste mais je mets au défi tous tes potos têtus
Et les rappeurs dans l’jeu viennent me sucer la bite, le rap c’est pas juste des multi-syllabistes
C’est plus facile à faire que difficile à dire, si ma vie c’est l’enfer comment viser l’avenir ? Hum
Casquette, basket blanches, ok, partez d’vant, j’suis porté par des gens qu’j’aime

[Pré-refrain]
Un dribble, j’suis devant, t’es dans le vent
J’arrive au sommet mais ça prends du temps
Souvent j’me branle en m’levant
J’repense au temps où tout était différent

[Pré-refrain]
Un dribble, j’suis devant, t’es dans le vent
J’arrive au sommet mais ça prend du temps
Souvent, j’me branle en m’levant
J’repense au temps où tout était différent

[Refrain]
J’suis sur Neptune, j’suis sur tes côtes
J’recompte mes thunes (j’recompte mes thunes)
J’ai des mecs sûrs sur le té-cô, faut qu’tu t’excuses
J’suis sur Neptune (j’suis sur Neptune)
Faut qu’tu t’excuses (faut qu’tu t’excuses)
Faut qu’tu test plus même si c’est dur
Pour m’endormir, j’compte mes blessures
J’suis sur Neptune, j’suis sur tes côtes
J’recompte mes thunes (j’recompte mes thunes)
J’ai des mecs sûrs sur le té-cô, faut qu’tu t’excuses
J’suis sur Neptune (j’suis sur Neptune)
Faut qu’tu t’excuses (faut qu’tu t’excuses)
Faut qu’tu test plus même si c’est dur
Pour m’endormir, j’compte mes blessures

PARTAGER

PUBLICITE